Auvergne laïque, dernière édition / LOISIRS

Métiers (clichés)

 40 ans que je réfléchis
à ce que je pourrais faire dans la vie
on dira j'y mets le temps
mais choisir un métier c'est important
faut pas le choisir sur un coup de tête
car après on le regrette
 
Comme je suis un peu fainéant
j'ai pensé me faire enseignant
y'a du temps libre y'a des vacances
mais c'est misère pour les finances
et puis le pénible du sacerdoce
c'est qu'il faut supporter les gosses
on n'a plus le droit de les tanner
ne serait-ce qu'une fois dans l'année
 
Médecin ça aurait pu me plaire
avec les dépassements d'honoraires
les combines avec les labos
pour des séminaires à Rio
Être chirurgien-plasticien
refaire les fesses refaire les seins
mais à mon caractère paillard
la chair est triste sur le billard
 
Militaire ça c'est une planque
jouer avec des avions ou des tanks
retourner dans nos colonies
- pardon, dans nos pays amis -
soutenir quelques vieux Mausole
pour avoir diamants et pétrole
mais moi qui suis tout amour
je ne me voyais pas Adjudant Kronenbourg
à défendre le droit des armes
contre la misère et les larmes
Cardinal ça m'aurait plu
avec la robe de la vertu
pas trop serré sur le goupillon
pour bénir les moinillons
J'aurais vécu dans l'opulence
Jésus plus là, la Curie danse
mais être le loup dans la bergerie
et mettre la peur dans les esprits
ça ne me disait rien qui vaille
j'ai fait une croix sur ce travail
 
Député ou sénateur
il y a moyen de faire son beurre
au bon beurre de la famille
je veux le garçon et je veux la fille
et la femme comme assistante
et puis peut-être l'oncle et la tante
Vivre au frais de la princesse
ce serait bon pour chasser mon stress
mais député ou sénateur
c'est pas permis à un chômeur
 
Comme je ne trouve rien à mon goût
je vais choisir de rien faire du tout
et de ne pas concurrencer
celui qui veut vraiment bosser
Laisser passer l'autre avant soi
y'a qu'un grand cœur qui peut faire ça !