Auvergne laïque, dernière édition / ASSOCIATIONS

LES ATELIERS DU CAMELEON

Passion, complicité et polyvalence

Adapter et mettre en scène des pièces classiques demande du temps, beaucoup de temps, plusieurs années parfois. Shakespeare, Molière ou Tchekhov ne se livrent pas au public sans un long travail préparatoire et leurs œuvres doivent mûrir lentement dans l’esprit des acteurs. Mais impossible de rester trop longtemps éloignés de la scène pour la dizaine de membres des Ateliers du Caméléon. Aussi depuis leur rencontre au milieu des années 90, au cours d’un atelier de Dynathéa (Association déjà implantée à Gerzat), Laure et Marielle ont mené avec les fidèles comédiens de la troupe des projets parallèles pendant la préparation du Médecin malgré lui ou du Songe d’une nuit d’été par exemple.  

Les autres facettes de leur activité ? Des déambulations de personnages de BD dans le hall de salles de spectacle ou dans la rue, l’adaptation d’albums pour enfants jouée dans des crèches, la participation aux « Evénements musicaux en ZEP, l’utilisation d’ombres chinoises, de masques ou de marionnettes pour proposer des spectacles originaux… « Et à chaque fois, il nous faut chercher, essayer, inventer et nous former à de nouvelles techniques en faisant des stages » disent en chœur les deux complices co-médiennes,  co-adaptatrices et co-metteures en scène (Elles tiennent beaucoup au « co », comme dans co-présidentes !).

« Notre griffe, notre ADN de mise en scène, c’est de mêler l’espace du public avec notre espace de jeu, c’est faciliter la perméabilité entre les spectateurs et les acteurs ».

Ce qu’elles aiment aussi, c’est aller chercher le public en amont du spectacle en créant un mini-événement. Un exemple : la fausse inauguration d’une station de métro à Gerzat en présence du maire de la commune et de la fanfare a précédé la présentation de la pièce « Les amants du métro » de Jean Tardieu attirant ainsi au spectacle des gens peu habitués à la fréquentation des lieux culturels.

Actuellement le fil rouge de leur activité est une adaptation des Fourberies de Scapin, Wanted Scapin, qui n’a pas demandé moins de quatre ans de travail avant d’être présentable sur scène, et l’autre travail mené en parallèle, ce sont des lectures-spectacles intitulées « Rendez-vous à Tue-tête ». Le thème de celles-ci choisi de concert avec la programmatrice du service culturel de la ville de Gerzat va de l’amour à la nourriture en passant par la BD ou les contes pour enfants ; tout un programme ! Pour être au plus près des habitants de la commune, le dernier thème retenu intitulé « Lectures tirées du sac » est une demande adressée aux Gerzatoises et aux Gerzatois qui sont invités à envoyer à la médiathèque locale un texte qui leur plaît afin qu’il soit inséré à la lecture publique.

« Notre théâtre doit être accessible à tous et joué partout, notamment à la campagne, là où il n’y a pas ou peu d’offre culturelle ». Un autre défi à relever pour les Ateliers du Caméléon qui aiment prendre des risques, ce qui à ce jour leur a plutôt bien réussi.

Présidente : Marielle DUVERNE

Trésorier : Jérémy DHOUDAIN

Secrétaire : Jean-Pierre LIVET

Co-mise en scène : Laure DUPUIS et Marielle DUVERNE.