La rubrique EDUCATION
dans les derniers numéros


Auvergne laïque n° 488 - juin 2021

Présence de Bernard Gilliet

Étroitement associés aux rituels du deuil, les hommages posthumes sont vite dissipés par les exigences légitimes de la vie. Seuls les proches affrontent alors, pour le reste des jours, les épreuves de l'absence et de la séparation : « Au fond de moi, écrit un philosophe célèbre, pleure l'inconsolé ».
C'est pourquoi nous n'avons pas voulu laisser sans lendemain l'hommage rendu à notre ami Bernard Gilliet dans notre précédent numéro. Nous n'avons pas voulu que s'efface trop vite le souvenir de cette grande vie, ni de cet homme de bien.
Nous publions donc de très larges extraits du texte dont il est l'auteur et qu'il a consacré à l'évocation de son « enfance bourbonnaise » ; nous en avions présenté de brefs extraits dans le numéro précédent.

Le texte témoigne d'abord d'une profonde maîtrise – voire d'une culture – de notre langue et mérite ainsi d'être considéré comme une œuvre à part entière. Authentiquement autobiographique, ce texte atteint, au-delà de la démarche intime, une dimension universelle. Bien des femmes et des hommes pourraient en effet se reconnaître et se retrouver dans le tableau de cette enfance paysanne, condition majoritaire de la population française au début du siècle dernier. Ils y retrouveraient également la mémoire d'une histoire partagée, à la dimension de la vie quotidienne, au rythme des jours et des saisons : les lendemains du Front Populaire, le début de la mécanisation des campagnes, les luttes syndicales, la guerre et l'occupation.

  [...] 
Auvergne laïque n° 488 - juin 2021

Échos de la commune : poèmes et chansons

Rares sont les écrivains qui se sont déclarés favorables à la Commune. Victor Hugo lui-même, qui écrivit « l'année terrible » dans laquelle il évoque les événements de la semaine sanglante, avait une position équivoque ; il accueille cependant dans son refuge à Bruxelles les réfugiés fuyant la répression des Versaillais.   [...] 

Auvergne laïque n° 484 - janvier/février 2020

Les soixante ans du ministère de la Culture (1959-2019)

En 1955 Jeanne Laurent (1) écrivait : « Pourquoi l’État depuis près de cent ans a-t-il rarement passé ses commandes d'architecture, de sculpture et de peintures ? … Pourquoi le grand public a-t-il rarement accès aux chefs d'œuvre contemporains ? … Pourquoi refusons-nous de voir les problèmes de l'éducation artistique quand nous prétendons garantir à tous l'accès à la culture ? … Comment se fait-il que nous ne construisons pas comme nos voisins des théâtres et des salles de concert  [...] 

Auvergne laïque n° 484 - janvier/février 2020

Laïcité. Appel du 9 décembre 2019

Texte proposé par la Ligue des droits de l’Homme, la Ligue de l’enseignement et la Fédération Nationale de la Libre pensée

Notre inquiétude est grande. Depuis maintenant de trop nombreuses années, la laïcité est l’objet de remises en cause qui en faussent le sens et la portée. Ses plus anciens adversaires l’utilisent pour exclure une partie d’entre nous et en font l’étendard de leur haine raciste tandis que certains en contestent les fondements et veulent enfermer chacun dans des  [...] 

Auvergne laïque n° 483 - novembre/décembre 2019

Fantaisie

De trois choses l’une : soit dans ce magasin on aime écrire pour ne rien dire, soit l’artisan afficheur était payé à la lettre, soit c’était un ami du patron.

Auvergne laïque n° 483 - novembre/décembre 2019

Adieu à l’agence de presse Roger-Viollet (1938-2019)

Ce 15 novembre 2019, le Conseil de la Ville de Paris a voté la mort de la plus vieille agence de presse photo parisienne, l’agence Roger-Viollet. Hélas, la disparition de cette agence fondée en 1938 n’a guère ému le monde de la presse et de l’édition. Gamma, Sygma, Rapho et des dizaines d’autres agences de photo ont déjà disparu au profit des grands stocks américains.

Michel PUECH Médiapart 17-11-2019

Auvergne laïque n° 483 - novembre/décembre 2019

Avant la CIDE, un ogre-monde

par Michel Collonge

Dans les années 1900, Alphonse Allais tirait déjà la sonnette d'alarme : « il y a des jours où l'absence d'ogre se fait cruellement sentir ».
C'est vrai qu'à partir de cette époque, on fut réduits, nous les ogres, à la portion congrue.
Mais jusque-là, on a bien vécu, on peut le dire, il y avait chaque jour de quoi croquer le marmot. L'éternelle évidence : le malheur des uns fait le bonheur des autres.
Il y en avait de la misère, dans ce  [...] 

Auvergne laïque n° 483 - novembre/décembre 2019

Ogrefois

Ogrefois dans nos forêts
il y avait des enfants perdus
qu'à pleine bouche que veux-tu
l'ogre pouvait dévorer
 
Il y avait aussi des nains
qui vivaient avec une femme
et qui ne trouvaient pas infâme
que l'ogre mange leurs gamins
 
On mettait chaque dimanche
une bergère en poule au pot
après un bon lapereau
on s'en payait une tranche
 
Mais deux Ogresses sont venues
les deux guerres mondiales
l'ambiance était moins cordiale
et ne parlons  [...] 

Auvergne laïque n° 482 - septembre/octobre 2019

Stage Danses du Sud de l’Europe

23 et 24 novembre - Salle Leclanché à Clermont-Ferrand

La commission de bénévoles « Danses du Monde », œuvrant au sein du service culturel de La Ligue de l’Enseignement (FAL 63) vous propose un deuxième stage de Danses du Monde :

Stage de Danses du Sud de l’Europe, animé par Sylvie Berger et Serge Desaunay, les 23 et 24 novembre à Clermont-Ferrand.

Puisant dans sa passion des cultures régionales, Sylvie pratique et transmet avec enthousiasme les danses traditionnelles d’Occitanie, d’Italie du  [...] 

Auvergne laïque n° 482 - septembre/octobre 2019

L’accordéon dans le grenier

A mon père
de Michel Collonge


Les dimanches d'été
mon père monte dans le grenier
il tire une chaise
devant la fenêtre ouverte
 
puis sur ses genoux délicatement
il installe l'accordéon
ses doigts jouent d'abord
sans toucher les boutons
pour une silencieuse répétition
puis une minute d'hésitation
et les doigts jouent pour de bon.
 
Les doigts calleux et crevassés
jouent tant bien que mal
des refrains de bal
java bleue valse musette  
qui descendent  [...]