Auvergne laïque, dernière édition / DOSSIER

Complément au rapport d’activité 2020

Le Service Culture Éducation Jeunesse

Aleth Bador, Vice Présidente à la Culture

La malle aux trésors du CEJ avec ses boîtes à outils pleines de belles surprises a été plusieurs fois ouverte et refermée au cours de l’année écoulée. Face à ces incertitudes, notons :

Danses collectives du monde » : ça repart. Théâtre : ça repart. Spectacle de danse : ça devrait repartir. La Pandémie : espérons qu’elle ne repartira pas.

La boîte à outils en direction de l’École et des collectivités partenaires propose aussi de belles initiatives :

  • Éducation à la citoyenneté.
  • Éducation aux médias et thématique Fake News.
  • Exposition photo « Les droits de l’enfant ».
  • Dessine-moi tes droits face au harcèlement et à la discrimination.
  • Programmation Trouvailles et Jeune Spectateur (600 enfants en zone Sancy et agglo d’Issoire).
  • Les cartes de la Fraternité.
  • Lire-et-Faire-Lire.
  • Graines de spectacle à Clermont.
  • Parcours du jeune spectateur avec Mond’Arverne Communauté.
  • Projets au lycée de Marmilhat et en Pays d’Issoire.

Cette dynamique du CEJ, on la doit à la richesse de ses acteurs. Ils ont dû faire, défaire et reconstruire, tenir une veille Covid, suivre et soutenir les bénévoles : un travail épuisant et parfois frustrant quand tout tombe à l’eau. Et pendant ce temps là, il faut construire l’avenir, cultiver les partenariats, assurer les actions de médiation auprès des écoles,  collectivités pour le jour où…

En un mot faire briller la FAL.

Juniors Associations

Marie-France Vogt, Vice Présidente à l’Éducation Jeunesse

La FAL-63 compte 18 juniors associations soit 198 jeunes de 16 à 17 ans.  Celles-ci sont réparties pour moitié sur le territoire rural (Celles-sur-Durolle, Yronde-et-Buron, Mons…) et 50% en ville (Thiers, Clermont-Fd, Cournon, Issoire…). Elles concernent des domaines d’action les plus divers : animation locale, environnement, culture, solidarité, sport, séjours, sciences, citoyenneté…

La création d’une JA est toujours liée à un accompagnement et un suivi administratif. 3 d’entre elles ont bénéficié d’un appel à projet « Projet’oi » de la CAF.

Service Civique

La Ligue de l’enseignement-63 est un relais départemental du dispositif national du service civique. Ce dernier permet à des jeunes de 16 à 25 ans de consacrer 6 à 10 mois à une cause d’intérêt général. La FAL assure le prise en charge totale du suivi administratif, de l’assurance, de la construction des missions et offre un accompagnement. Elle s’inscrit dans le groupe départemental mutualisant les formations civiques et citoyennes sous l’égide du service départemental de la Jeunesse, de l’Engagement et des Sports.

30 jeunes ont été accueillis au service de 25 associations et une municipalité.

Des sessions de formation a été élaborée à destination des jeunes accueillis au sein de l’Éducation Nationale en lien avec  les services départementaux (DSDEN). 11 journées de formation ont ainsi été mises en place touchant 200 jeunes volontaires de l’Éducation Nationale.

Service Vacances

Fred Bompied, responsable du secteur alsh et loisirs éducatifs

De confinement en précautions sanitaire, le service vacances de la FAL a dû s’adapter via de nouvelles méthodes de travail. Dans un premier temps, la fermeture pure et simple des accueils et des stages BAFA a fortement impacté la fédération. La réouverture s’est faite au prix d’une augmentation notable du taux d’encadrement et de nombreux frais pour être en conformité avec les directives officielles. Cet effort vers la qualité du service a permis de largement fidéliser les enfants accueillis.

Tout cela s’est fait à bas bruit grâce au dévouement des personnels, personnels qui auraient bien mérité eux aussi que les médias et l’opinion publique s’intéressent à eux et à leurs conditions de travail. Heureusement, les services de l’État (DDCS, CAF) ont apporté un soutien indéfectible.

Même si en mettant en exergue la notion de « vacances apprenantes » le service vacances de la FAL et ses personnels ont eu l’impression que nos forts en thèmes tenaient de la poule qui a trouvé un couteau (les vacances collectives n’ont-elles pas TOUJOURS eu un volet pédagogique) le dispositif soutenu par l’État et les collectivités a permis le départ ,via le Secours Populaire, Thiers-Dore et Montagne et la ville de Clermont, de près de 300 enfants  en séjours apprenants.  Pauline Adrian a joué un rôle important pour que le Grand Panorama soit un site de référence.

Côté BAFA, nombre de sessions de formation ont été annulées.  On soulignera la démarche originale mise en place au sein de Plaine-Limagne appelée BAFA solidaire, les stagiaires remboursant en nature (encadrement bénévoles des Centres de loisirs) les frais de leur formation.

Paroles d’Ancien.

Pour sa dernière AG avant retraite, Fred Bompied a, avec le talent qu’on lui connaît, rappelé ce qu’ont été les fondamentaux de son travail au sein de la FAL. Même si les conditions de son départ  ne lui ont pas permis un dernier bilan qualifié de « normal », convictions, espoir, optimisme et bienveillance sont à mettre au fronton de ce qui symbolise son engagement et son action. Citons-le :

  • La FAL n’est pas morte et se reconnaitront ici celles et  ceux qui ont œuvré avec abnégation et enthousiasme pour qu’il en soit ainsi.
  • Le mouvement laïc ne doit pas se tromper d’adversaire. Celui-ci n’est ni à l’étage d’en dessous ni dans l’association à but non lucratif du village d’à côté.
  • Au nom de l’Éducation populaire et permanente « regroupons-nous pour un combat commun ». A défaut, le système marchand saura nous en faire payer le prix.

Si « A quelque chose malheur est bon » sachons tirer les leçons des difficultés du moment pour adapter notre action et promouvoir inlassablement une société empreinte de démocratie et de citoyenneté

NDLR : Merci Fred pour ces sages et encourageantes paroles.