Auvergne laïque, dernière édition / LOISIRS

L’ATR joue « La Vie sexuelle des mollusques » de Jean-Claude Grumberg

Par Marcel Col

« Dans la vie tout arrive et surtout l'inattendu. La nature nous enseigne - l'étude des espèces surtout - nous fait comprendre que l'homme, comme tout animal doit se plier à sa nature profonde et ne pas se condamner au malheur pour faire soi-disant le bonheur de l'autre ... » ( scène 6 )

C'est l'histoire de Paul …  Paul est un savant, il est spécialiste de la vie sexuelle des mollusques … à cornes rétractables .

Son épouse s'appelle Linda, c'est aussi son histoire, mais voilà …

Linda trompe Paul avec Henri le brillant professeur de tennis, architecte et ex-amant d'Antoine.

Antoine est un collègue de Paul .

Henri trompe sa femme Marie et aussi Katia son ancienne élève.

Marie est furieuse. Katia veut se venger

Bien évidemment personne ne sait rien ... jusqu'à ce que Paul lise la lettre de Linda au début de la pièce.

Ce n'est pas un drame , ce n'est pas une farce, c'est un vaudeville contemporain dont les personnages sont quasiment des bêtes de laboratoire...  La nuit tous les chats sont gris !

C'est aussi l'histoire d'un grand singe tout poilu, celle du duc de Bordeaux, celle du coquillard qui est comme on le sait le masculin de la coquillette et celle du 11 novembre...

Et on se demande bien ce que l'ATR a voulu dire avec ce nouveau spectacle qui fait suite, en quelque sorte,  à « La noce chez les petits-bourgeois » jouée l'an dernier .

On se demande aussi ce que l'auteur de « Zone libre », de « Dreyfus » , de « L'Atelier » ou de

« Maman revient pauvre orphelin » a voulu rajouter à son œuvre...

Jean-Claude Grumberg répondrait certainement avec humour que c'est comme ça , que les histoires de couples sont légions et que de toute façon tout le monde trompe tout le monde et ceci quels que soient le lieu ou les circonstances.

Le mollusques ont, c'est connu , une vie sexuelle généreuse et débridée . Leur seule règle est évidemment la reproduction selon un processus décrit par la science :  « … tous les orifices génitaux s'ouvrent et s'épanouissent en un seul cloaque dont les follicules portent les cellules spermatiques à l'intérieur »…

Qu'est-ce que tu racontes ?... 

« La vie sexuelle des mollusques » sera un spectacle drôle et léger. Grumberg qui a pratiqué magistralement  tous les genres et tous les styles : à la fois romancier, auteur de théâtre, comédien lui-même, scénariste et poète, fait la part belle à toutes les dérisions. Il est à la fois Feydeau, Ionesco, et quelque part Woody Allen

Il est aussi le témoin de son temps ... et du nôtre forcément !

Le spectacle présenté en « Première » les 9 et 10 mai au Rexy-Théâtre de Riom est disponible pour les associations qui seront intéressées. On peut prendre contact au 06 86 02 59 97.